Vespasiano da Bisticci, Commentario della vita di messere Giannozo Manetti. Edizione critica e commento a cura di Wi-Seon Kim

Vespasiano da Bisticci (1422-1498), producteur et commerçant de livres manuscrits à Florence, après avoir mis fin à son activité libraire en 1479, se consacra à l’écriture des vies d’hommes illustres de son temps, le Vite di uomini illustri. Parmi ces biographies, celle de Giannozzo Manetti (1396-1459) intitulée Comentario della vita di messere Giannozo Manetti occupe une place particulière. Le livre de Wi-Seon Kim, issu de sa thèse de doctorat sous la direction du professeur Riccardo Fubini, fournit une édition critique du texte sur la base des six manuscrits transmettant le Comentario. Mais il y a bien plus dans ce précieux ouvrage: dans l’introduction et le commentaire historique, l’auteure fournit des mises à jour inédites sur l’itinéraire biographique de Vespasiano et son œuvre. L’analyse à nouveaux frais des motivations et de la chronologie de la rédaction du Comentario della vita di messere Giannozo Manetti, mais aussi de la réception du texte permet de souligner le profil politique de Vespasiano et de proposer l’hypothèse selon laquelle l’œuvre, conçue comme un brulot politique, aurait été composée dans le contexte troublé, consécutif à la conjuration des Pazzi, dans une perspective hostile au régime des Médicis au pouvoir.

Vespasiano da Bisticci, Comentario della vita di messere Giannozo Manetti. Eedizione critica e commento a cura di Wi-Seon Kim, Firenze : Edifir, 2019. 310 p.

L’ÉPITAPHE COMME «EXEMPLUM VIRTUTIS»

Ginette Vagenheim, chercheuse résidente à l’École française de Rome en 2019 dans le cadre du programme « Homillustres », a publié, à l’issue de son séjour, un article intitulé: L’épitaphe comme « exemplum virtutis » dans les Macrobies des « Antichi eroi et huomini illustri » de Pirro Ligorio (1512 c.–1583)