Vespasiano da Bisticci, Commentario della vita di messere Giannozo Manetti. Edizione critica e commento a cura di Wi-Seon Kim

Vespasiano da Bisticci (1422-1498), producteur et commerçant de livres manuscrits à Florence, après avoir mis fin à son activité libraire en 1479, se consacra à l’écriture des vies d’hommes illustres de son temps, le Vite di uomini illustri. Parmi ces biographies, celle de Giannozzo Manetti (1396-1459) intitulée Comentario della vita di messere Giannozo Manetti occupe une place particulière. Le livre de Wi-Seon Kim, issu de sa thèse de doctorat sous la direction du professeur Riccardo Fubini, fournit une édition critique du texte sur la base des six manuscrits transmettant le Comentario. Mais il y a bien plus dans ce précieux ouvrage: dans l’introduction et le commentaire historique, l’auteure fournit des mises à jour inédites sur l’itinéraire biographique de Vespasiano et son œuvre. L’analyse à nouveaux frais des motivations et de la chronologie de la rédaction du Comentario della vita di messere Giannozo Manetti, mais aussi de la réception du texte permet de souligner le profil politique de Vespasiano et de proposer l’hypothèse selon laquelle l’œuvre, conçue comme un brulot politique, aurait été composée dans le contexte troublé, consécutif à la conjuration des Pazzi, dans une perspective hostile au régime des Médicis au pouvoir.

Vespasiano da Bisticci, Comentario della vita di messere Giannozo Manetti. Eedizione critica e commento a cura di Wi-Seon Kim, Firenze : Edifir, 2019. 310 p.

Vespasiano da Bisticci

Projet éditorial 2017-2021 : 

Constituer un guide de lecture autour des Vite de Vespasiano da Bisticci 

Première réunion éditoriale : Rome, Ecole française de Rome, 6 octobre 2017

Les notices biographiques en langue vernaculaire composées par le libraire florentin Vespasiano da Bisticci dans les années 1480 environ, et consacrées à ses contemporains illustres (principalement des prélats, des seigneurs et des lettrés), ont constitué de très longue date une source documentaire de première importance pour les érudits. Editées notamment par Aulo Greco en 1970-1977, ces Vite sont à la fois une mine d’informations, une œuvre qui renvoie de façon originale à l’essor d’un genre biographique consacré aux temps présents, et un produit culturel inscrit au coeur de l’humanisme florentin du Quattrocento. Mais, paradoxalement, elles ont suscité assez peu de réflexions critiques (surtout au regard de l’usage qui en est fait) et n’ont fait l’objet ni de monographies, ni de programmes de recherche collective spécifiquement dédiés. Le recueil des Vite demeure à ce titre nimbé d’un certain mystère et nombre de questions restent en suspens même pour les chercheurs qui les utilisent fréquemment dans leurs travaux.

Ce projet éditorial, qui constitue l’un des volets du programme de recherches « Hommes illustres » vise à ce titre à constituer collectivement un instrument de travail pluridisciplinaire pour qui s’intéresse aux Vite et entend les aborder avec la distance critique indispensable. Il s’agit de réunir des contributions concernant, entre autres, les traditions manuscrites des Vite, leur contexte de production, la construction du ou des recueils, le choix des individus, les sources de Vespasiano, sa langue etc. Il s’agit aussi, en s’appuyant sur les éditions déjà existantes, de constituer certains outils (tels que des index) qui manquent cruellement à l’heure actuelle.

Dans cette optique, un premier atelier a été le 6 octobre 2017 à Rome afin de poser les premiers jalons de l’ouvrage à venir.