Parution ! « Panthéons de la Renaissance. Mémoires et histoires des hommes et femmes illustres (v. 1350-1700) », Rome, 2021

Le volume Panthéons de la Renaissance. Mémoires et histoires des hommes et femmes illustres (v. 1350-1700) vient de paraître, sous la direction d’Élisabeth Crouzet-Pavan, Jean-Baptiste Delzant et Clémence Revest (Collection de l’École française de Rome 591)

Les listes d’hommes et de femmes illustres ont envahi, sous des formes extrêmement variées, la production littéraire et iconographique de l’Europe des XIVe-XVIIe siècles. Par-delà le constat de la fortune du genre et l’inventaire de ses avatars, cet ouvrage s’intéresse à la façon dont cette spectaculaire efflorescence de collections de noms, de biographies et d’images traduit un rapport spécifique à l’histoire et à la grandeur de l’humanité, qui caractérise l’imaginaire de la Renaissance. Les assemblées héroïques ainsi constituées, réarrangées, continuées jusqu’à l’âge présent, révèlent les évolutions des modèles de l’exemplarité individuelle et des pratiques commémoratives, fondées notamment sur l’instrumentalisation généalogique du passé et la mise en scène glorieuse de l’actualité.
De Boccace à Montaigne et Charles Perrault, de l’Italie des seigneurs-condottières à l’Empire des Habsbourg, des humanistes dalmates aux ligueurs français, ce livre fait émerger certains des principaux motifs et vecteurs d’une vogue des grands hommes qui a prospéré à l’âge de l’humanisme et de l’imprimé, les stratégies politiques et identitaires qu’elle recelait, mais aussi son érosion progressive, au profit d’autres idéaux et au service d’autres enjeux.
_______________
Table des matières:

Introduction Jean-Baptiste Delzant et Clémence Revest

Chap. 1. Traditions et réinventions biographiques à l’âge de l’humanisme

– Panthéons de femmes. La vie des femmes célèbres constitue-t-elle un genre à la fin du Moyen Âge ? Jacqueline Cerquiglini-Toulet

Un panthéon de femmes exemplaires : Giuseppe Betussi, Boccace et les femmes illustres au XVIe siècle Johannes Bartuschat

In the Footsteps of St. Jerome : Dalmatian Humanists on their Renaissance of Letters Luka Spoljaric

Chap. 2. Généalogies politiques : objets matériels, sujets littéraires, enjeux contemporains

– Pour le lustre des seigneurs. Le recours aux hommes illustres dans les seigneuries urbaines (Italie, fin du Moyen Âge) Jean-Baptiste Delzant

Una genealogia per descrivere l’attualità : gli uomini d’arme nell’Italia illustrata di Biondo Flavio Erminia Irace

Des livres aux objets et vice versa : collections d’armures et mythes des grands hommes dans l’Empire du XVIe s. Naïma Ghermani

Chap. 3. Modèles et floraison des recueils de vies illustrés dans l’édition imprimée

– Les hommes illustres sous presses : éditions et reprises du genre dans l’imprimerie européenne (v. 1470-1530) Catherine Rideau-Kikuchi

Du Museo  à l’illustration : la fabrique d’hommes illustres de Paolo Giovio Guy Le Thiec

– Les Hommes illustres de Charles Perrault (1696) : nation, siècle, media Oded Rabinovitch

Chap. 4. Les raisons de la gloire : réévaluations modernes

Les Essais de Montaigne : monument des « excellens hommes » de la Renaissance Jean Balsamo

Illustre Montaigne ? La lente construction d’une gloire littéraire Philippe Desan

Histoire de l’échec d’une Vie : ni paradis des saints ni panthéon pour Michel de Marillac (1563-1632)  Christian Jouhaud

Nouvelles perspectives

Uomini illustri, famiglie illustri. Mitologie antiche e moderne Roberto Bizzocchi

ROME, 11-12 MARS 2021 : ÉGLISE(S) ET VIES DES GRANDS HOMMES. LES RENOUVELLEMENTS DE LA BIOGRAPHIE RELIGIEUSE ENTRE RENAISSANCE ET REFORMES

Le nouveau programme est désormais disponible

Colloque international, Rome, 12-13 mars 2020 / reporté 11-12 mars 2021 en modalité hybride

Programme Église(s) et Grands hommes 2021

Pour obtenir les liens de connexion écrire à Cécile Caby ou Grazia Perrino

La représentation en série des « grands hommes » se déploie tous azimuts dans la production littéraire et artistique de l’Europe, entre fin du Moyen Âge et première modernité, devenant un instrument d’exaltation d’individus contemporains, une modalité d’écriture de l’histoire du temps présent et de mise en scène de la gloire et du triomphe des institutions. Loin de se cantonner aux portraits des princes et des rois, des hommes de guerre ou des lettrés et artistes laïcs, le motif des hommes illustres pénètre au cœur de l’institution ecclésiale de deux façons parallèles et souvent entrelacées :

–         D’une part, les catalogues d’hommes illustres quels qu’ils soient (recueils, cycles peints ou gravés etc.) englobent en leur sein des papes, évêques, frères et autres clercs, sans parler des hommes d’armes au service de la respublica christiana, incorporés à un titre ou à un autre aux formes de la gloire du présent ;

–         D’autre part, l’Église romaine ou certains groupes en son sein – comme les ordres religieux –, puis les différentes Églises réformées surent capter à leur profit les potentialités de cette nouvelle forme d’écriture biographique et historique qui dépassait en réalité les seules collections d’hommes illustres, pour se déployer largement dans toutes les déclinaisons de la rhétorique eulogique.

Ainsi, s’interroger sur les renouvellements de la biographie religieuse entre Renaissance et réformes permet de parcourir deux pistes d’analyse, trop souvent oubliées dans l’historiographie : l’une relative à l’évolution des formes de représentation des mondes ecclésiaux et de leur histoire au travers des portraits d’hommes illustres, l’autre attentive à la promotion des nouvelles pratiques culturelles humanistes au service de la construction et de la promotion des identités religieuses. Continuer la lecture de « ROME, 11-12 MARS 2021 : ÉGLISE(S) ET VIES DES GRANDS HOMMES. LES RENOUVELLEMENTS DE LA BIOGRAPHIE RELIGIEUSE ENTRE RENAISSANCE ET REFORMES »

Les hommes de l’ombre

École française de Rome, vendredi 10 janvier 2020, 16-18h

La réussite de l’humanisme comme mouvement culturel tient pour une grande part aux opérations d’auto-promotion menées par ses instigateurs. Une histoire écrite par en-haut se laisse facilement abuser par le miroir que ces héros tendent à la postérité. D’où l’intérêt qu’il y a, à l’inverse, à tâcher de reconstruire et comprendre de l’intérieur la carrière de personnages de second plan. Girolamo Aliotti, Arétin de naissance, moine bénédictin de profession et observateur attentif des pratiques intellectuelles de son temps, produisit et fit circuler une œuvre abondante, très largement autobiographique, qui constitue un point d’observation exceptionnel pour éclairer le fonctionnement des réseaux intellectuels et monastiques de l’Italie du XVe siècle, ainsi que certains traits caractérisants de l’humanisme dont il fit un élément essentiel de sa stratégie d’affirmation sociale. Un siècle plus tôt, Opicino de Canistris offre le cas d’un semi-lettré aux ambitions littéraires bridées par la ruine familiale, qui produit en secret, pour lui seul, un ensemble de notes intimes, cartes et schémas, dans lesquels on peut déchiffrer les tourments d’un prêtre séculier, devenu scribe de l’administration papale. Ces deux dossiers qui permettent de mener une histoire culturelle par en-bas procurent une vision plus riche des courants et institutions culturelles du Moyen Âge tardif.

Cécile Caby (Lyon 2), Michele Lodone (Università Ca’ Foscari Venezia, ERC BIFLOW), Giacomo Mariani (Società di Studi Valdesi) et Sylvain Piron (EHESS) discuteront ces questions autour des deux ouvrages de : Cécile Caby, Autoportrait d’un moine en humaniste. Girolamo Aliotti (1412-1480), Roma : Edizioni di Storia e Letteratura, 2018 (Libri, carte, immagini 10) et Sylvain Piron, Dialettica del mostro, Traduzione di Angela Guidi Nissim, Milano, Adelphi, 2019 (Imago, 4)

Colloque « Panthéons de la Renaissance », École française de Rome, 30 novembre-1er décembre 2018

PANTHEONS DE LA RENAISSANCE

 Représentation des grands hommes et mythologie du temps présent (Italie/Europe, 1300-1700)

Rome, École française de Rome, 30 novembre-1er décembre 2018 

Coorganisation : É. Crouzet-Pavan, J.-B. Delzant, C. Revest                          Comité scientifique : C. Bianca, C. Caby, É. Crouzet-Pavan, J.-B. Delzant, C. Revest

Institutions partenaires : École française de Rome, Université Paris-Sorbonne (Centre Roland Mousnier, Labex Écrire une Histoire nouvelle de l’Europe, Axe 3 « L’humanisme européen »)

Programme

Vendredi 30 novembre – Matin

9h Élisabeth Crouzet-Pavan (Sorbonne Université), Clémence Revest (CNRS-Centre Roland Mousnier), Jean-Baptiste Delzant (Aix-Marseille Université) Accueil des participants et introduction du colloque

Traditions et pratiques d’un genre à la fin du Moyen Âge

Présidence : Clémence Revest

9h30 Jacqueline Cerquiglini-Toulet (Sorbonne Université) La vie des femmes célèbres constitue-t-elle un genre à la fin du Moyen Âge ?

10h Johannes Bartuschat (Université de Zurich) Le De mulieribus claris de Boccace à la Renaissance

11h30 Aurélien Robert (CNRS-Centre d’Études Supérieures de la Renaissance) Les Vies de philosophes : évolution d’un genre littéraire entre Moyen Âge et Renaissance

12h Jean-Baptiste Delzant  (Aix-Marseille Université) Pour le lustre des seigneurs. Le recours aux hommes illustres dans les seigneuries urbaines (Italie, fin du Moyen Âge)

Après-midi

Les Héros des temps renaissants

Présidence : Concetta Bianca

14h30 Erminia Irace (Université de Pérouse) Una genealogia per descrivere l’attualità : gli uomini d’arme nell’Italia illustrata di Biondo Flavio

15h Marilena Caciorgna (Université de Sienne) Heroum virtutes. Uomini illustri, Donne famose nell’arte del Rinascimento : identità e tradizione

Présidence : Cécile Caby

16h Luka Spoljaric (Université de Zagreb) Dalmatian Humanists and their Heroes

16h30 Guy Le Thiec (Aix-Marseille Université) Du Museo  à l’illustration : la fabrique d’hommes illustres de Paolo Giovio

Samedi 1er décembre – Matin

Devenir un homme illustre, dans la France moderne

Présidence : Élisabeth Crouzet-Pavan

9h Jean Balsamo (Université de Reims) Un Panthéon critique: les Essais de Montaigne

9h30 Philippe Desan (Université de Chicago) Illustre Montaigne ? La lente construction d’une gloire littéraire

11h Christian Jouhaud (École des Hautes Études en Sciences Sociales) Histoire de l’échec d’une Vie : ni paradis des saints ni panthéon pour Michel de Marillac (1563-1632)

11h30 Oded Rabinovitch (Université de Tel Aviv) Les Hommes illustres de Charles Perrault (1696) : nation, siècle, media

Après-midi

Les voies multiples d’un imaginaire

Présidence : Jean-Baptiste Delzant

14h Catherine Kikuchi (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) Les hommes illustres sous presses : éditions et reprises du genre dans l’imprimerie européenne au XVe et au début du XVIe siècle

14h30 Naïma Ghermani (Université Grenoble-Alpes) Une galerie incarnée des grandes hommes : les collections d’armures dans l’Empire au XVIe siècle

15h Roberto Bizzocchi (Université de Pise) Uomini illustri, famiglie illustri. Mitologie antiche e moderne

Discussions conclusives

Les « Hommes illustres » entre mondes chrétiens et musulmans

Dans le cadre du programme Hommes illustres, Cécile Caby (CIHAM, Lyon2) et Aurélien Montel (CIHAM, Lyon2) organisent une journée d’études à Lyon  sur les « Hommes illustres » entre mondes chrétiens et musulmans, le jeudi 15 novembre 2018, Amphi Huvelin (Lyon 3, 15 quai Claude Bernard Lyon 7e) Continuer la lecture de « Les « Hommes illustres » entre mondes chrétiens et musulmans »

Anne Huijbers, Zealots for Souls. Dominican Narratives of Self Understanding during Observant Reforms, c. 1388-1517

Présentation du livre de Anne Huijbers, Zealots for Souls. Dominican Narratives of Self Understanding during Observant Reforms, c. 1388-1517, De Gruyter, 2018 Continuer la lecture de « Anne Huijbers, Zealots for Souls. Dominican Narratives of Self Understanding during Observant Reforms, c. 1388-1517 »